0

Prime d’Installation Assistante Maternelle : le Petit Coup de Pouce pour Démarrer !

Débuter une carrière en tant qu’indépendant relève parfois du casse-tête organisationnel et financier.  Dans une conjoncture où les banques ne font plus confiance aussi aisément qu’il y a quelques années, l’installation d’un professionnel à son compte se révèle être un vrai parcours du combattant.

Cependant, c’est souvent la motivation et la passion qui animent celles et ceux qui désirent réellement travailler en étant leur propre patron, directement au contact de leurs clients et du public qu’ils ciblent… et dans le cas des assistantes maternelles, on dira d’ailleurs 99 fois sur 100 « CELLES qui souhaitent s’installer à leur propre compte » !

Alors que dans le secteur de la petite enfance, la demande excède constamment l’offre, le métier d’assistante maternelle a le vent en poupe.  Même si la législation a été consolidée et que la formation a été quelque peu revalorisée au cours des dernières années (dans le but unique de garantir la meilleure qualité d’accueil aux enfants, et le meilleur cadre légal de travail aux nourrices elles-mêmes), celles qui souhaitent devenir assistante maternelle auront un emploi assuré, presque partout en France !

Retour sur un métier de passion, et notamment sur ses petits avantages tels que la prime d’installation assistante maternelle…

L’assistante maternelle, ou la femme au service de l’enfant…

Le métier de nourrice (légalement dénommée « assistante maternelle » aujourd’hui) est un métier exercé à 99% par des femmes, selon les chiffres du Ministère de la Santé.  Il n’est pas nécessaire de suivre des études pour devenir assistante maternelle, mais la législation et les prés requis pour accéder à la profession ont malgré tout été renforcés depuis quelques années.  Aujourd’hui, pour devenir nourrice, sont nécessaires :

  • L’obtention d’un agrément départemental, suite au dépôt d’un dossier auprès de la PMI (ou service départemental de Protection Maternelle et Infantile).  L’octroie de l’agrément est décidé par le Président du Conseil Général, selon des critères bien définis.
  • Le suivi d’une formation de 120 heures, sur des thèmes bien précis ayant attrait à la petite enfance.  Les rythmes de l’enfant, son développement, son éveil, la pédagogie infantile, les relations parent / enfant et les institutions sociales font partie intégrante de cette formation.

Obtenir l’agrément et suivre la formation sont des conditions absolues pour avoir le droit d’exercer légalement la profession d’assistante maternelle, mais également de bénéficier de nombreux avantages sociaux et financiers.

Avantages de la nourrices : la prime assistante maternelle…

En effet, obtenir le droit d’exercer le métier d’assistante maternelle, c’est obtenir un vrai statut professionnel, ouvrant les droits à la Sécurité Sociale, à l’assurance maladie, maternité et vieillesse, ainsi qu’au chômage et à la retraite.  Par ailleurs, si les clients de l’assistante maternelle (les parents) bénéficient d’une remise d’impôt liée à l’embauche d’une nourrice, la nourrice elle-même peut recevoir, sous certaines conditions, une « prime installation assistant maternel », délivrée par la CAF.

Les conditions pour obtenir la prime assistante maternelle sont :

  • Etre agréée pour la première fois par la PMI, et avoir suivi l’intégralité de la formation initiale obligatoire.
  • Avoir exercé déjà 2 mois minimum, et s’engager à pratiquer pendant un minimum de 3 ans.
  • Signer une charte avec la CAF, stipulant un certain nombre d’engagement réciproques (qualité, service, etc.)
  • S’engager à respecter une tarification maximum de 5 SMIC horaire par jour de travail.
  • Accepter d’être référencée en tant qu’assistante maternelle sur le site de la CAF dédié à la petite enfance, www.mon-enfant.fr, et dans un Relais Assistante Maternelle (service départemental dépendant de la PMI)
  • Formuler la demande de prime assistante maternelle dans l’année qui suit l’obtention de l’agrément.

Si la demande de prime est acceptée, la nourrice recevra une prime de 300€, ou de 500€ si le taux de couverture en matière de garde d’enfant de la commune de résidence de l’assistante maternelle est inférieur à la moyenne départementale.  Cette prime est destinée à l’achat de matériel éducatif, de jeux, de jouet, et d’équipement spécifique à la pratique de la profession.

Prime installation assistante maternelle : pour démarrer doucement…

Le secteur de la petite enfance est réellement un créneau porteur : l’emploi est assuré, le milieu de travail attractif, et le cadre légal parfaitement défini.  Par ailleurs, les services départementaux de protection de l’enfance prennent conscience de l’importance de la profession, de par son caractère local et proche des familles. Ainsi, la CAF offre maintenant quelques avantages à l’exercice du métier d’assistante maternelle, dont la prime d’installation fait aujourd’hui partie.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *